Le Tennessee Walking Horse

Son origine et ses utilisations

La sélection du Tennessee Walking Horse a commencé il y a plus de 200 ans aux Etats-Unis dans l’Etat du Tennessee (USA). Ce cheval  résulte de plusieurs croisements de races ayant chacune amenée une spécificité bien connue du Tennessee. Ainsi aux origines de la race on retrouve des lignées de Pur Sang, de Standardbred,  de Morgan et d’American Saddle Horse.  L’objectif de ces croisements était la création de chevaux élégants, dociles, polyvalents et confortables. A cette époque le TWH était utilisé pour le travail du bétail, pour tirer les calèches ou sous la selle des grands propriétaires terriens Américains pour parcourir les vastes étendues.

 

Cependant avec la mécanisation de l’agriculture, le TWH perdit sa place dans les exploitations agricoles mais ses nombreuses qualités dont son légendaire running walk lui permit de perdurer comme monture pour le loisir ou pour la compétition lors des shows d’allures, très populaires aux Etats-Unis.

Aujourd’hui le TWH garde une place importante dans le cœur des Américains puisque plusieurs sources le placent dans le Top 5 des races les plus populaires en terme de nombre de chevaux inscrits dans un stud-book (stud-book de la race: TWHBEA : Tennessee Walking Horse Exhibitor’s Association).  Le TWH conserve toutes les qualités pour lequel il a été sélectionné, on le retrouve donc comme cheval de randonnée, d’endurance, d'attelage, de travail du bétail, de dressage, dans les shows d’allures et même parfois dans certaines compétitions de sauts d’obstacles ou de cross !

Les allures naturelles du TWH

Holy 18 mois 3.jpg

Le Flat Walk est un pas lent et ample  (vitesse 4 à 7 km/h). Cette allure à 4 temps s'apprécie lorsqu'elle est exécutée avec un cheval détendu et relâché. 

Le Flat Walk

11.jpg

Le Running Walk est une allure diagonale à 4 temps qui donne l'impression que le cheval glisse ou plane en se déplaçant. Cette allure s'obtient lorsque le cheval accélère le flat walk. Le running walk est une allure très cadencée où chaque pied du cheval vient frapper le sol à un rythme régulier: 1,2,3,4;1,2,3,4... Il y a 2 ou 3 pieds en même temps au sol. Lorsqu'un postérieur se retrouve au sol et pousse vers l'arrière, l'antérieur diagonal à ce postérieur se lève. Au running walk, le cheval hoche de la tête de bas en haut. Contrairement aux idées reçues, un fort engagement de l'arrière main ou une montée de genou exagérée ne sont pas des critères de sélection pour les TWH Heritage.

Avec une vitesse rapide d’exécution (8 à 13 km/h) le running walk permet au TWH d'aller aussi vite qu'un cheval au trot. Cette allure non sautée est très confortable ce qui permet au cavalier de rester assis dans la selle.

Le Running Walk

Mikey_02-16-16 - Copie.jpg

Le canter, ou galop des TWH est confortable, il s'apprécie lorsqu'il est exécuté à une vitesse modérée. Quand ce canter est rassemblé, on retrouve la spécificité du TWH avec un hochement de la tête de haut en bas qui accompagne le mouvement des épaules. Les TWH certifiés Heritage montrent plus de facilité à réaliser le canter car ils ne sont pas sélectionnés pour des allures latérales (amble).

Le Canter

Une race parfois malmenée

Pourtant, malgré sa popularité le Tennessee Walking Horse est certainement la race la plus controversée à cause de la pratique du Big Lick. Le Big Lick c’est le nom donné à une allure latérale et artificielle pratiquée lors de shows d’allures aux Etats-Unis. Cette allure est obtenue par l’utilisation de chaussures hautes et lourdes positionnées sous les sabots antérieurs des chevaux. Ces chaussures sont surmontées de chaines placées au niveau des pâturons enduits avec des produits chimiques pour bruler la peau. Ces pratiques sont la cause de grandes souffrances et de nombreuses blessures infligées aux TWH.

Plusieurs associations de protection des animaux, des éleveurs et propriétaires soucieux du bien être des TWH se battent chaque jour pour faire pression sur le gouvernement américain afin d’abolir définitivement ces pratiques cruelles regroupées sous le nom de « soring ».

Face à ces dérives, 6 éleveurs de la race TWH ont créé en 2003 un label de sélection nommé « Heritage Society » (lien du site IHWHA ci contre sur logo). Cette certification a pour objectif de préserver les allures naturelles des TWH. Ainsi avoir un TWH certifié  « Heritage » c’est avoir la garantie qu’un cheval a été sélectionné pour ses aptitudes naturelles à réaliser le running walk et qu’il est réellement en capacité d’exécuter ces allures.

En effet, pour qu’un TWH soit certifié Heritage il doit démontrer par l’étude de ses papiers, qu’aucun de ses ascendants n’a été sélectionnés pour le big lick ou n’a pratiqué cette allure artificielle. Une vidéo et des photos doivent ensuite démontrer que le cheval est en capacité de réaliser  naturellement un flat walk et un running walk de qualité.

En soutien à la lutte contre le « soring » et pour garantir de la bonne qualité de nos chevaux nous mettons un point d’honneur à faire certifier nos chevaux par la Heritage Society.

Passère

47310 Saint Vincent de Lamontjoie

FRANCE

Tel: 06 32 37 26 73

Email: dora.flament@hotmail.fr